La TO-DO-LIST de Papa

Pendant que maman est à la maternité, Papa ne chôme pas.

Tout d’abord, vous oscilliez entre joie extrême et peur panique (en tout cas pour le premier). Voici une to-do list à afficher sur le frigo ou à enregistrer sur votre smartphone (ou autres tablettes numériques) pour être sûr de ne rien oublier.

Avant le jour-J :

  • Aller au cours d’accouchement, surtout celui qui parle de la « délivrance » avec la future maman, pour être moins perdu le jour-J et c’est aussi une manière de faire la connaissance d’autres futurs papas et d’échanger.
  • Repérer la route jusqu’à la maternité et même les itinéraires « bis » en cas d’embouteillage ou de travaux le jour-J.
  • Installer la nacelle ou le siège bébé au moins une fois avant la naissance car le jour-J on a autre chose à faire (porter les valises, signer les papiers, excitation du retour à gérer)
  • Aller au moins à un rendez-vous chez le gynécologue-obstétricien pour lui poser toutes les questions que l’on veut (sans restriction)
  • Aller au rendez-vous avec l’anesthésiste pour lui poser toutes les questions que l’on veut (sans restriction)
  • 2 ou 3 semaines avant le terme mettre la valise dans la voiture (au cas où bébé serait en avance)

Le jour-J :

  • Accompagner ou rejoindre la future maman à la maternité (le fait d’assister ou non à l’accouchement est votre propre choix. L’accouchement est un moment unique pour tout le monde et chacun le gère comme il le souhaite. Le soutien est ce qu’il y a de plus important mais la manière de le faire et elle aussi propre à chacun.
  • S’occuper de l’administratif pour l’admission et l’attribution des chambres.
  • Si vous souhaitez passer la première nuit avec votre compagne et le petit nouveau, n’oubliez pas de le préciser au moment de la réservation de la chambre. Ils prévoiront un lit supplémentaire.

Le lendemain et pendant le séjour :

  • Déclarer l’enfant (livret de famille si vous en avez un et votre pièce d’identité). En générale, une personne de la mairie passe à la maternité pour vous faciliter la démarche de déclaration.
  • Finir de monter le lit et les meubles de la chambre de bébé. A ce stade, on évite les peintures. Maman et Bébé rentrent bientôt et les odeurs de peintures sont très désagréables et mettent beaucoup de temps à partir.
  • Si vous vous sentez perdu, n’hésitez pas à demander de l’aide à vos parents, aux médecins et à l’équipe de la maternité qui sauront vous rassurer et répondre à toutes vos interrogations. Ne tournez pas autour du pot, soyez direct dans vos questions et n’ayez pas peur des mots (appelons un chat, un chat); la réponse n’en sera que plus claire.
  • Encore une fois on ne naît pas parents on le devient. Cette nouvelle période est pleine de découvertes, d’inconnus et on peut vite se sentir perdu. Il n’y a pas de mal, ni de honte à ne pas savoir. Il y a quelques livres intéressants sur le fait de devenir papa et sur la parentalité.

Ex.: Le guide des papas débutants chez marabout pratique
Guide pratique du papa chez Vigot
Papa débutant, le guide que tous les jeunes pères attendaient chez First édition collection Ma p’tite famille

N’hésitez à rajouter vos propres choses à faire et partagez-les avec nous.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Ma valise de maternité

Plus que quelques jours avant que Bébé ne pointe son nez. Entre la déco (parfois le déménagement), les layettes, les cadeaux des copines et de la famille, on est perdu et on ne sait plus où donner de la tête. Pas de PANIQUE!

Prenons un papier et faisons notre mater-liste (cette liste est téléchargeable et imprimable):

Pour l’accouchement, pas besoin de trop prévoir mais renseignez-vous auprès de votre maternité.

Continuer la lecture

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

La diversification

La diversification peut commencer quand bébé éprouve une certaine curiosité quand il vous voit manger un fruit ou des gâteaux ou prendre vos repas. Physiologiquement, il est apte à franchir cette nouvelle étape à partir de 4 mois révolus. La diversification permet aux enfants de découvrir les 5 sens :

  • le goût en mangeant chaque papille est stimuleée,
  • la vue grâce aux couleurs des aliments,
  • l’odorat car chaque denrée à sa propre odeur et le mélange fait naitre de nouvelles senteurs,
  • le toucher les enfants adorent mettre leurs doigts partout, ils découvrent la densité, la texture de chaque aliment,
  • L’ouïe, ça peut paraitre curieux mais l’eau pétillante, une viande revenue à la poêle, une purée lisse ont chacun leur propre sonorité.

Mais revenons à note sujet. L’introduction des fruits et des légumes se fait par étape. Donc au début pas de mélange et pas de viande ni poisson. Gardez à l’esprit que le lait reste la base de son alimentation, l’eau remplacera petit à petit le lait.

 

On compte 3 phases dans la diversification:

En 4 et 6 mois, la première étape consiste à introduire des céréales sous forme de farine ou de bouillie (Holle). Au début, on pourra également proposer à bébé des fruits en compote (pomme, poire) ou écrasés à la fourchette (banane). Les fruits et légumes cuits à la vapeur sont recommandés, l’estomac de bébé n’est pas encore habitué à digérer toutes les fibres. Cette cuisson permet « d’assouplir » ces aliments et facilite la digestion.

Les légumes seront introduits un par un. Pour bien commencer, vos meilleurs alliés sont les carottes, les poireaux, les haricots, les petits pois, navets.

Entre 6 et 9 mois, on introduira les pommes de terre, les yaourts et quelques légumineux (haricots rouges, lentilles) toujours sous forme de purée mais que l’on pourra mixe plus grossièrement. Respectez les envies de bébé, s’il ne se sent pas à l’aise avec une préparation moins hachée continuez à lui proposer des purées fine voire très fine.

 

La deuxième étape-clé est l’introduction de la viande et des poissons. Vers 7 mois, on pourra lui proposer 10g par jour de viande ou de poisson mixé. On peut les cuire en bouillon, à la vapeur ou à  la poêle avec un peu de matière grasse. Encore une fois, il faudra les mixer grossièrement pour permettre à bébé de les manger en masticant mais sans que cela ne soit trop difficile pour lui. Il faut que cela reste facile et confortable.

 

La dernière étape constiste à proposer à votre loulou tous les aliments que vous lui avait déjà fait goûter et de varier les formes. Les purées deviendront des hachés, les hachés deviendront des petits morceaux. Petit à petit les assiettes remplaceront les pots ou les bols. Chaque aliment sera proposé sous différentes formes. Les carottes seront rappées, en rondelles, crues ou cuites, chaudes ou froides, croquantes ou molles. Et de même pour tous les aliments. Cette dernière phase est très ludique, on peut y ajouter des sauces ou imaginer de nouvelles façons de présenter les plats.

 

La diversification est un stade important dans le développement de l’enfant comme on vient de le voir il s’agit d’éduquer le système digestif de nos chères têtes blondes mais également de leur faire découvrir leurs 5 sens. Cette période permet à chaque enfant de découvrir ses préférences gustatives et cette découverte se partage en famille.

A vos assiettes!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS